Café péda. 29 août 08!

Publié le

 




LE FAIT DU JOUR

L'école primaire première victime des suppressions de postes ?

"Cette annonce, si elle était confirmée, serait incompréhensible et inacceptable… La suppression de 6 500 postes conduirait à de nombreuses fermetures de classes, à un alourdissement des effectifs, à une diminution de la scolarisation des élèves en maternelle, à une détérioration du système des remplacements… La baisse du nombre de places au concours se traduirait par une diminution considérable de la formation continue et une remise en cause des 3000 décharges de direction assurées par les professeurs des écoles stagiaires au cours de leur formation". Cette déclaration du Snuipp fait suite à un communiqué du Snes. Selon ce dernier la majorité des 13 500 postes supprimés en 2009 serait prélevée dans le primaire, à hauteur de 6 000 postes.

Ces 6 000 postes seraient composés à moitié de profs remplaçants, à moitié de postes de stagiaires du fait de la diminution des postes mis aux concours. Dans le secondaire, 3 000 postes de remplaçants seraient supprimés.

 

X. Darcos conteste ces chiffres. La répartition réelle, selon l'AFP, sera connue le 24 septembre.

Au secours, réveillez-moi!!!

 

Histoire des arts : un programme ambitieux



Le B.O. du 28 août publie le programme d'histoire des arts à l'école, au collège et au lycée. Il entre en application à compter de la rentrée de l'année scolaire 2008-2009 pour les classes de l'école primaire et à compter de la rentrée de l'année scolaire 2009-2010 pour les classes des collèges et des lycées.

 

Programme ambitieux par ses caractéristiques. " L’enseignement de l’histoire des arts est obligatoire pour tous les élèves de l’Ecole primaire, du Collège et du Lycée (voies générale, technologique et professionnelle). C’est un enseignement fondé sur une approche pluridisciplinaire et transversale des œuvres d’art" précise le B.O.

 

Il fait l'objet d'une évaluation à chaque niveau scolaire. "A chacun des trois niveaux (École, Collège, Lycée), l’élève garde mémoire de son parcours dans un “cahier personnel d’histoire des arts”. A cette occasion, il met en œuvre ses compétences dans le domaine des TICE, utilise diverses technologies numériques et consulte les nombreux sites consacrés aux arts. Illustré, annoté et commenté par lui, ce cahier personnel est visé par le (ou les) professeur(s) ayant assuré l’enseignement de l’histoire des arts. Il permet le dialogue entre l’élève et les enseignants et les différents enseignants eux-mêmes.

BO


Goût Amer: Les revalorisations de la rentrée

Bien sûr, je me réjouis pour mes copines T1 cette année, et pour le métier en général...mais j'ai toujours l'impression de tomber les années où j'ai le droit à rien...ça me déprime...!!:(

Publié dans La revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article